Haut
CANTATE SUR DES POÈMES DE BEUERN – Claude Torrent
fade
3739
single,single-post,postid-3739,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0.1,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

CANTATE SUR DES POÈMES DE BEUERN

Carmina Burana (latin : « Poèmes » ou « Chants de Beuern ») est le titre que le linguiste allemand Johann Andreas Schmeller a donné à un manuscrit découvert en 1803 dans l’abbaye de Benediktbeuern et dont la première édition date de 1847. Il s’agit de la compilation, partiellement notée en neumes et rédigée entre 1225 et 1250, de chants profanes et religieux composés en latin médiéval — avec certaines parties en moyen haut-allemandfranco-provençal, ainsi qu’en français— majoritairement par les goliards, des ecclésiastiques défroqués ou des étudiants vagabonds. Le manuscrit comporte des chansons d’amour, des chansons à boire et à danser ainsi que des pièces religieuses.

Loin de vouloir rivaliser avec l’oeuvre magistrale mise en musique  par Carl Orff en 1935 , j’ai écrit cette cantate sur 9 poèmes :

 

Iste mundus furibundus,        CarminaBurana_wheel

In taberna quando sumus ;

Bache bene venies ;

Michi confer venditor;

Ich was ein chint so wolgetan

Fas et nefas

Vite perdite

Axe Phoebus aureo

Ave nobilis

La partition peut être télécharger sur le lien:

http://imslp.org/wiki/Cantate_sur_des_Po%C3%A8mes_de_Beuren_(Torrent%2C_Claude)

iste

 

claudetorrent
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire